Avertir le modérateur

canada

  • *The City Limits...*

    Des Vues Urbaines Et Nocturnes De Villes Canadiennes Et Américaines...Réalisée Par Dom.

     

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Les entreprises adoptent les médias sociaux : Canada...*

    ***Les entreprises canadiennes se tournent vers les médias sociaux, selon ce que révèle une nouvelle étude.

    L'étude de BMO Banque de Montréal, basée sur un sondage de 427 entreprises, indique que le tiers d'entre elles profitent de la technologie pour aider leurs affaires...

    LA SUITE : *Les entreprises adoptent les médias sociaux*

     

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Québec : Ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO : Québec, Canada...*

    En décembre 1985, l'Unesco, inscrit l'arrondissement historique du Vieux-Québec sur sa prestigieuse Liste du patrimoine mondial. Place forte stratégique durant près de trois siècles, Québec a conservé les principales composantes de son ancien système de défense, ce qui en fait la seule ville d'Amérique du Nord entourée d'une enceinte de fortifications authentique.

    Québec est la capitale nationale du Québec, province de lest du Canada. Il est facile de s'y promener durant une journée. C'est la deuxième plus grand ville du Québec, après Montréal. Le Vieux-Québec figure depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial établie par lUNESCO. C'est également la seule ville fortifiée d'Amérique du Nord. En images.

    Quebec is the capital of the Canadian province of Quebec. It's easy to spend a day in its streets. It is the second most populous city in Quebec after Montreal. Quebec City is one of the oldest cities in North America. The ramparts surrounding Old Quebec (Vieux-Québec) are the only remaining fortified city walls that still exist in North America, and were declared a World Heritage Site by UNESCO in 1985. Video.

    www.vivreaucanada.tv

    Le Saint Laurent fait partie intégrante du patrimoine culturel et historique du Québec. Porte d'entrée de l'Amérique, il est beaucoup plus qu'un grand fleuve : il imprègne profondément son identité culturelle.

    Défilé de nuit/Night Parade -- 2008.02.16


    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *F. Fillon reçoit : le PM canadien Stephen Harper à Matignon*

     

    LA SUITE :

    *François Fillon reçoit le Premier ministre canadien à Matignon*

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • ***QUEBEC...2009***

     

     

     

  • *Le Canada victime d'un canular...COPENHAGUE 09*

    ***Deux faux communiqués ont mis la représentation canadienne dans l'embarras lundi 14 décembre. Le Canada y annonçait un très ambitieux plan de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. La révélation de la supercherie vient souligner le manque d'engagement de ce pays sur ce dossier.


    Lundi 14 décembre n'a pas été une bonne journée sur la scène internationale pour le Canada, victime d'un canular de la part de véritables pros du pastiche. A 14 h 20, les journalistes inscrits sur les listes du ministère de l'Environnement canadien recevaient uncommuniqué de presse bouleversant toutes les données sur la position canadienne.

    On y racontait que le ministre de l'Environnement, Jim Prentice, et le gouvernement canadien annonçaient qu'ils avaient décidé, devant les pressions des pays pauvres du G77, de porter [en 2020] les réductions d'émissions de gaz à effet de serre du Canada à 40 % sous le niveau de 1990. Pour un pays qui s'en tient depuis deux ans à un maigre objectif de 3 % sous la barre de 1990, le saut était digne des Jeux olympiques ! Pour 2050, le Canada haussait à nouveau sa cible, avec une réduction non plus de 50 %, mais de 80 %. Avec de pareils objectifs, il figurait désormais dans le peloton de tête, aux côtés de pays comme l'Allemagne et la Norvège qui ont adopté la partie la plus haute de la fourchette recommandée par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont le communiqué se recommandait explicitement.

    Ce faux communiqué affichait l'en-tête officiel du ministère et portait les signatures habituelles des porte-parole. On y ajoutait que le gouvernement avait adopté un système de financement visant à faciliter l'adaptation des pays en développement aux changements climatiques, un plan en vertu duquel Ottawa s'engageait à leur verser 13 milliards de dollars canadiens à titre de paiement initial dès 2010, battant sur ce terrain l'Europe et ses 7,2 milliards d'euros sur trois ans. Mais, pour qui y regardait de près, le communiqué émanait d'une adresse Internet différente de celle du ministère – un détail qui sur le coup a échappé à presque tout le monde.

    Surprise, pour ne pas dire stupéfaction, dans l'immense salle de presse du Bella Center [où se tient la réunion sur le climat]. Le journaliste du
    Devoir appelle immédiatement Steven Guilbeault, de l'association écologiste Equiterre, qui vient lui aussi de recevoir le communiqué. Ce dernier n'en revient pas et s'apprête à aller aux nouvelles. Quelques minutes plus tard, les journalistes reçoivent un nouveau communiqué, signé cette fois de Dimitri Soudas, l'attaché de presse du Premier ministre Stephen Harper. Ce nouveau communiqué porte copie du faux communiqué, lequel y est décrit pour tous comme le "communiqué de presse envoyé par Steven Guilbeault, d'Equiterre". Nouveau coup de téléphone à l'écologiste bien connu, qui s'étrangle littéralement au bout du fil en apprenant la nouvelle.

    Après une vive altercation avec Dimitri Soudas dans les corridors, Steven Guilbeault réclamera des excuses publiques pour atteinte à sa réputation et affirme que ni lui ni Equiterre n'ont quoi que ce soit à voir avec le canular, qui, dit-il, dépasse les moyens techniques de son groupe. Les auteurs du faux ont effectivement continué à exploiter cette veine, diffusant un communiqué de félicitations au Canada au nom de l'Ouganda et ont
    pastiché une page Internet du Wall Street Journal donnant l'impression de reprendre la nouvelle.

    Ils ont également parodié une réponse officielle du gouvernement, qui indique que le canular représente un "sommet de cruauté, d'hypocrisie et d'immoralité" qui a fait naître de "faux espoirs" dans l'esprit de ceux qui "portent le plus le poids" des changements climatiques. Dans cet autre canular, le Canada offrait ses "condoléances" à l'Ouganda...

    Tout indique que le coup est signé par les
    Yes Men, un groupe britannique spécialisé dans ce genre de pastiches. Récemment, ils ont imprimé des dizaines de milliers d'exemplaires d'un journal new-yorkais, qui a été vendu aux coins des rues par des bénévoles comme s'il s'agissait du vrai, s'exprimant en faveur de la lutte contre les changements climatiques, alors que la ligne éditoriale habituelle dudit journal est plutôt d'afficher le scepticisme le plus complet.

    Louis-Gilles Francoeur, Guillaume Bourgault-Côté

    Courrier International

    15.12.2009


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu