Avertir le modérateur

FRANCE

  • Patrick Devedjian : La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines est «bien avancée»

    Patrick Devedjian : La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines est «bien avancée»

    "INTERVIEW - Dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris, le président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine propose de « fusionner les départements deux à deux ».

    Député Les Républicains des Hauts-de-Seine dont il préside le conseil départemental, Patrick Devedjian s’est imposé à la présidence de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris qui verra le jour le 1er janvier prochain. Il juge cependant que le gouvernement s’est trompé d’objectif et, qu’en l’état actuel des choses, la future métropole n’aura pas les outils nécessaires pour rendre la région parisienne aussi attractive que Londres ou d’autres grandes villes européennes. Cela sans compter avec les incertitudes qui pèsent sur ses moyens financiers.

    Que va changer la métropole pour la région parisienne ?
    Avec un budget de 65 millions d’euros, la métropole du Grand Paris ne va pas faire la révolution ! Or il est question que l’Etat lui demande 300 millions au titre du fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales, le FPIC. Même si cette contribution était réduite de moitié, la métropole démarrerait dans le rouge ! Je comprends qu’on commence avec un petit budget compte-tenu de la faiblesse de ses compétences et de sa montée en charge progressive mais c’est un problème. L’objectif de la Métropole n’a jamais été défini.
    Comme le Grand Londres, la métropole doit être un instrument d’attractivité territoriale et faire du développement économique. Or, la métropole de Paris n’a malheureusement pas de compétence économique et pas de moyens stratégiques. Les transports, la voirie, les autoroutes, les aéroports, les ports fluviaux, les voies de chemin de fer lui échappent. Elle n’a aucun outil. Soit la Métropole du Grand Paris se dote de compétences stratégiques, soit elle est morte-née !

    Si une telle métropole existait, y aurait-il encore besoin de départements ?
    La métropole ne sera pas opérationnelle tout de suite et, de toute façon, on a besoin des départements pour exercer les compétences de proximité. Il en va de l’intérêt général. On pourrait certes les confier aux territoires, les EPT, mais il leur faudra aussi beaucoup de temps pour acquérir ces compétences.
    Les habitants attendent de la cohérence et du bon sens dans la mise en œuvre de l’action publique. Ils souhaitent que les compétences et le rôle de chaque échelon soient clarifiés. Supprimer les départements pour en faire des plus petits sous forme de territoires, - il y en a quatre dans les Hauts-de Seine - je ne vois pas où est le bénéfice ! Plutôt que de supprimer les départements je propose de les fusionner deux à deux.

    La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines que vous avez proposée il y a plusieurs mois est-elle toujours d’actualité ?
    Le rapprochement des deux départements est bien avancé. Nous projetons de créer en 2016 un établissement public qui exercera des compétences communes sur l’ensemble de nos territoires. Par exemple, un service d’archéologie commun ou un service de voirie unique. Cela permettrait de réaliser des économies. Ce sera le début d’une fusion progressive.

    La Métropole pose-t-elle aussi une question de périmètre ?
    Le périmètre de la métropole du Grand Paris aurait pu être celui de la zone dense qui, évidemment, ne correspond à aucun découpage administratif. Il aurait pu aussi être évolutif en prévoyant l’adhésion volontaire des collectivités. Le gouvernement n’a pas voulu tout cela. Les deux plus grands pôles de développement économique de la région sont Roissy et la Défense. Or dans le futur métro du Grand Paris Express, il a imposé une rupture de charge à Pleyel, à mi-chemin entre les deux ! La Défense est le plus grand quartier d’affaires européen, la plus grosse locomotive économique française et l’Etat l’étouffe. Je regrette que, telle qu’elle est prévue, la métropole ne prend pas davantage en compte les nouveaux bassins de vie qui vont naître avec la mise en service du nouveau métro du Grand Paris !"

     LES ECHOS

    *SURESNES & Hauts-de-Seine* par Morgane BRAVO

    *La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines est «bien avancée»*

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

     

  • Frédéric Lefebvre : "Pour un Grenelle de l'emploi!"

    Frederic-Lefebvre.jpg

    Frédéric Lefebvre : "Pour un Grenelle de l'emploi!"

     

    INTERVEW - Frédéric Lefebvre, député LR de la 1ère circonscription des Français de l’étranger (Amérique du Nord), réclame un "grenelle de l'emploi".

    @FLefebvre_RF
    #lesRepublicains 

     

    Lien #JDD : 

    http://www.lejdd.fr/Politique/Frederic-Lefebvre-Pour-un-Grenelle-de-l-emploi-764991

     

    Bien cordialement,

    @MorganeBravo

  • Bonne Année, Happy New Year, Felíz Año !

    2016 coeur .jpg

     HUB*GRAND PARIS, FRANCE, L'UE & Worldwide

     et

    Morgane BRAVO,

     vous présentent leurs meilleurs vœux  pour l'année 2016.

     

    Vous souhaitent

    Que cette nouvelle année nous amène et à l'Europe

      la sérénité, joie et paix!

     

    Bonne Année – Happy New Year – Felíz Año !

     

    Bien chaleureusement, 

      @MorganeBravo

  • *Michel Jonquères « 100000 nouveaux exportateurs, c’est possible »*

    VOtv L'Invité : Michel Jonquères, président du Mouvement des entreprises du Val d'Oise.

    "Michel Jonquères, président du Meevo (le Mouvement des entreprises du Val d'Oise) et President de la Commission Internationale du Medef Ile de France, croit à une sortie de la crise par l'exportation. Il veut que la France double le nombre de ses exportateurs. A la clé, des créations d'emploi.

     Le slogan de Michel Jonquères : "100000 nouveaux exportateurs" dans les cinq ans. "C'est le meilleur moyen d’assurer une croissance rentable", explique t'il.

    Si nos grands groupes réussissent à l'étranger dans les domaines de l'aéronautique ou du luxe et de la pharmacie, trop peu d'entreprises françaises osent l'export comparativement à nos proches voisins européens. Aujourd'hui un peu moins de 120000 entreprises travaillent à l'international contre 360000 en Allemagne et 250000 en Italie. Résultat, ces deux pays voisins de taille équivalente ont des excédents commerciaux , surtout nos voisins germains avec plus de 200 milliards d'euros et l'Italie avec plus de 10 milliards d'euros alors que la France a un deficit commercial à l'exportation superieur à 60 milliards d'euros

    Pourquoi la France ne parvient pas à réussir suffisamment à l'export ? Michel Jonquères livre des éléments de réponse dans cet entretien accordé à VOtv et Télif. Le président du Meevo (le Mouvement des entreprises du Val d'Oise) et President de la Commission Internationale du Medef Ile de France, livre un discours optimiste et rappelle les stractures qui existent dans notre pays pour aider les entreprises à exporter : "Pour se développer dans le monde, les entreprises françaises ont plein d'atouts qui sont  les multiples aides de l’Etat, plus que dans d’autres pays, dans les domaines financiers (assurance, prospection COFACE en particulier,  mais aussi les garanties ou les subventions de la BPI) ou recherche de marchés et proposition de salons specialises avec UBIRANCE,aide à l'analyse stratégique et organisationnelle  et mises en contacts par les Chambres de Commerce et/ou les Conseillers du Commerce exterieurs de la France (les CCEF)."

    Le Meevo organise une grande rencontre le lundi 13 octobre au Conseil général du Val d'Oise pour parler exportation".

    L'INTERVIEW :

    Interview de M. Michel Jonquères, 
    Président MEDEF Val d'Oise. 
    Administrateur Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France (CCE).
    Par Morgane BRAVO.

    Lien : 

    http://parisgrandparisfranceauxxiesiecle.20minutes-blogs.fr/archive/2012/09/11/interview-de-m-michel-jonqueres-president-medef-val-d-oise.html

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,
    @MorganeBravo

     

  • *QU’A FAIT L’EUROPE POUR VOUS...!

    DÉCOUVREZ L'EUROPE & QU’A FAIT L’EUROPE POUR VOUS!

     

    IMAGE50CE .jpg

    Crédit Photo©Morgane BRAVO

    LIEN : http://unioneuropeenne.blogspot.frElections.jpg

  • *ALAIN JUPPÉ à SURESNES: pour soutenir CHRISTIAN DUPUY*

    ALAIN JUPPÉ À SURESNES POUR SOUTENIR CHRISTIAN DUPUY.

    Crédit Photos©Morgane BRAVO2.jpg

    ALAIN JUPPÉ  & CHRISTIAN DUPUY.

    BREF APERCU,

    Alain Juppé à Suresnes & Présentation LA LISTE DE "RASSEMBLER SURESNES" :

    Link : http://monsuresnes.blogspot.fr/2014/03/suresnesalain-juppe-liste.htm

     

    Bien à vous,

    @MorganeBravo

  • *How it works: Electing Europe's future...*

    Buckle up and get set for a road trip through the European elections as EPTV signposts how the balance of power in parliament is decided and who is eligible to vote.

     
  • *6ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs : à Paris*

    BREF APERCU 

    6ème Conférence Annuelle des Entrepreneurs 

    A eu lieu,

    l18 novembre 2013,

    de 08h30 à 18h00.

    Ministère de l’Economie et des Finances à Paris Bercy

    Crédit Photos©Morgane BRAVOIMG_0023.JPG

    Sitehttp://www.citizen-entrepreneurs.com

    INTERVENTIONS

    *PME conquérantes : dialogue entre Louis GALLOIS, Commissaire général aux investissements et Werner HOYER, Président de la Banque européenne d'Investissement. 

    *« Quels moyens donner aux PME européennes pour qu'elles deviennent championnes du monde ?»

    - Dialogue entre Louis GALLOIS, Commissaire général aux investissements et Phlilippe de FONTAINE VIVE, Vice-président de la Banque européenne d'Investissement

    - Echanges avec deux entrepreneurs du G20 YES : Bertin NAHUM, Fondateur et Président de Medtech, Adrien NUSSENBAUM, Directeur Général de Mirakl et Ronan PELLOUX, Fondateur et Président de Créads.

    IMG_0022.JPG

    Grégoire SENTILHES, Président des JDE et Jean Louis GREGOIRE, Directeur Général des JDE.

    Une nouvelle identité pour les JDE : Grégoire SENTILHES, Président des JDE et Jean Louis GREGOIRE, Directeur Général des JDE.

    IMG_0027.JPG

    Yves LETERME, Secrétaire général adjoint de l'OCDE et ancien Premier Ministre de la Belgique.

    Table ronde présidée par Yves LETERME, Secrétaire général adjoint de l'OCDE et ancien Premier Ministre de la Belgique.

    IMG_0028.JPG

    Antonio TAJANI, Commissaire européen chargé de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat

     

     

    Table ronde présidée par Yves LETERME, Secrétaire général adjoint de l'OCDE et ancien Premier Ministre de la Belgique

      

    Débat en présence de :

     

    - Stanislas de BENTZMANN, Président de CroissancePlus 

    - Laetitia GAZEL-ANTHOINE, Présidente de Connecthings 

    - Jean-Pierre LETARTRE, Président de EY France, présentation du "baromètre entrepreneurial 2013" produit pour le G20 YES à Moscou 

    - Jean Louis CONSTANZA, Directeur de l'Innovation de Critéo

     

    Le point de vue des médias :

    - Pierre-Henri de MENTHON, Directeur délégué de la rédaction de Challenges.

     


    L'Europe et les entrepreneurs. Intervention d'Antonio TAJANI, Commissaire européen chargé de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat

    IMG_0030.JPG

      Antonio TAJANI, Commissaire européen chargé de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat

     

      Echanges avec trois entrepreneurs du G20 YES : Nicolas CAPPELAERE, créateur des laboratoires INELDEA, Hadj KHELIL, Président de Bionoor et Boris SARAGAGLIA, Président de Spartoo.

     

    A SUIVRE...! 

    Bien à vous,

  • *Compte-rendu : EuroPCom2013...#EP2014

     

    EuroPCom 2013, 

    a eu lieu le 

                                          6/10/2013 – 17/10/2013 à Bruxelles, 

    European Parliament and Committee of the Region. 


    2014 : Election historique!

    Remember :

    #EP2014 : This time it’s different!


    @MorganeBravo,

    Candidate Elections Européennes 2014! :

  • Annonce *Candidature de MorganeBRAVO aux #européennes2014*

     

     

    Candidature de Morgane BRAVO

    aux élections européennes de 2014

    pour la région Île-de-France


    Morgane BRAVO, avocate de formation, études et expérience diplomatique, franco-mexicaine. Je suis candidate aux élections européennes de 2014, dans la circonscription d’Ile de France, pour faire gagner l’UMP, et notre famille politique.

    Mon vif plaidoyer en faveur de l’Europe, ne date pas d’hier et n’est pas à démontrer. Européenne convaincue, ancienne Stagiaire « Stage officiel » (Blue Book) de la Commission Européenne au sein du Secrétariat Général à Bruxelles. Depuis 2006, j'anime le Blog : *UNION EUROPEENNE*EUROPÄISCHE UNION*EUROPEAN UNION*UNION EUROPEA...* 

    2014 est une élection historique. Pour la première fois, l'élection du Parlement européen va revêtir un enjeu de pouvoir puisque chaque famille devra établir son programme, au niveau européen, pour faire élire son candidat à la commission. Car, dans le cadre fixé par le traité de Lisbonne, le président de la Commission doit être élu par les eurodéputés sur la base d'une proposition faite par le Conseil européen en tenant compte des élections au Parlement européen.


    Le Futur de l’Europe

    Quelle Europe voulons-nous ? 2013 étant l’année européenne des citoyens (AEC), nous devons mettre en place un projet spécifique, audacieux et innovant. Il n’est pas vrai que l’Europe soit un problème, soit coupable de la crise, c’est au contraire l’histoire d’un succès. Face à la montée de l'euroscepticisme, la droite française doit tenir un nouveau discours, très européen. Aujourd'hui, la France doit reprendre la main en Europe. Reconstruire son influence doit être sa priorité. L’UMP a un devoir particulier pour construire un projet européen crédible. Avec un message faible, nous risquerions de créer les conditions pour que le futur Parlement européen soit le plus anti-européen de l’histoire de l’Union européenne. Au sein de l'Union européenne, la France doit regagner l'influence qu'elle a perdue. Au Conseil, la France doit retrouver des alliés, être plus présente dans les négociations, affirmer des lignes claires, sortir de l'ambiguïté et de l'amateurisme permanents. Au Parlement européen, les partis doivent envoyer des députés qui prennent en main de grands dossiers européens et internationaux, Bilingues ou Trilingues, qui s'engagent à rester au Parlement et à ne pas s'enfuir à la première élection nationale venue. A la Commission, les Français de droite doivent saisir l'occasion d'occuper les postes les plus importants dès que l'occasion se présente. Avec la présidence de Nicolas Sarkozy, nous avions eu la preuve de la force de la volonté politique au service d'une ambition européenne, qui a permis le sauvetage de l’euro et de nos économies. Nous avions vu quel rôle pouvait jouer l’Union pour la paix, avec la fin de la crise entre la Russie et la Géorgie. Pour les domaines dans lesquels nous devons assumer une plus grande intégration, économique, budgétaire, et fiscale, la convergence avec l’Allemagne est indispensable. De même, nous devons porter une politique industrielle européenne. Les valeurs portées par l'Europe nouvelle doivent être celles d'une droite pragmatique


    L’amélioration du Marché unique.

    Le Marché unique numérique représente un potentiel considérable. Il y a urgence à mieux l'exploiter. L’Europe doit adopter une politique commerciale offensive et des règles européennes pour les marchés publics favorisant l'innovation et l'inclusion sociale.

    Une vraie stratégie de l'Union européenne en faveur du développement durable, de l’Energie

    La préservation de la souveraineté nationale, ne peut plus être seulement nationale, elle doit être aussi européenneNous devons avoir une politique commune de régulation de l'immigration. L’Europe doit clairement et définitivement dire non à la Turquie.


    L’Europe face au défi de la Mondialisation 

    L’Union européenne doit s’adapter au bouleversement induit par la mondialisation et par les défis inhérents à une nouvelle économie fondée sur la connaissance...

    C’est cette vision pragmatique de l’Europe que je vais défendre au nom de l’UMP, pour que l'Europe, en tant qu'acteur mondial, ne soit pas lointaine des français et de européens.

    Je pense me consacrer entièrement à mon mandat, à nos valeurs, nos conceptions, au Futur de l’Europe, à l’Europe que nous voulons…

    Je sollicite l’investiture officielle de l’UMP.

    Je vous remercie de votre soutien à ma candidature.


    «  NOUS DEVONS ÊTRE LE CHANGEMENT QUE NOUS VOULONS VOIR DANS LE MONDE » GANDHI


    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

     

  • *Paris : Municipales2014...Nathalie Kosciusko-Morizet*

    IMG_0002.JPG

    Nathalie Kosciusko-Morizet (à droite)

    Crédit Photo©Morgane BRAVO 

    Dans le cadre des élections municipales de la Ville de Paris

    Sophie de Menthon et le Conseil d'Administration d'ETHIC 

    reçoivent les deux principales candidates sur le thème

    « Faire de Paris la ville des entrepreneurs ? »


    Nathalie Kosciusko-Morizet

    Députée de l'Essonne

    Petit-déjeuner débat 

    Le jeudi 3 octobre 2013

    Au Cercle de l'Union Interalliée,

    Paris 8ème

     

  • *Compte-rendu : "Convention Europe"* France

    UMPE.jpg

    Un an avant les élections au Parlement européen, alors que 75% des Français jugent l’action de l’Union européenne inefficace, l’UMP ouvre sans tabou le débat sur l’avenir de l’Europe.
    • Quelle Europe voulons-nous ? Son fonctionnement actuel est-il à la hauteur de nos attentes ?
    • Comment construire une Europe des solutions, au service des citoyens et de leurs aspirations ?
    • Comment renforcer l’Europe dans le monde et la France en Europe ?
    • Quelle répartition des rôles entre les Etats et les institutions européennes, pour plus d’efficacité ?
    • Pourquoi le bilan européen de François Hollande est-il si mauvais ? Pourquoi les propositions anti-européennes sont-elles dangereuses pour la France et les Français ?
    Des personnalités phares de notre mouvement et des intervenants étrangers..

    Intervention d'Astrid Lulling, Députée européenne (Luxembourg), lors de la Convention Europe "Opération vérité !" organisée par l'UMP :

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

  • *Florence Cassez: La vérité...libérée MAIS pas innocentée!

    Florence Cassez

    Une détenue, pas une otage!

    *La Suprema Corte de Justicia de la Nación (SCJN) analizó la violación a los derechos de la ciudadana francesa Florence Cassez, no su inocencia o culpabilidad, afirmó la ministra Olga Sánchez Cordero. 


    Florence Cassez libérée :

    "Amparo liso y llano",
    Mais grâce à un vice de procédure (pour violation de ses droits fondamentaux...),
    "La Cour a estimé que la procédure est tellement viciée qu'aucun procès n'est plus possible". 


    *Chronique de : "Ordenan liberar a Florence Cassez"*
    http://mexicoworldwide.blogspot.fr/2013/01/ordenan-liberar-florence-cassez.html

    *Cassez está libre pero no es inocente, asegura la ministra Olga Sánchez*
    http://mexicoworldwide.blogspot.fr/2013/01/24-janv.html

    *Affaire Cassez : le président mexicain regrette les irrégularités...*

    http://mexicoworldwide.blogspot.fr/2013/01/affaire-cassez-le-president-mexicain.html

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

    http://mexicoworldwide.blogspot.fr

  • *La politique au féminin...*

    LE DEBAT La politique au féminin...

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Les Pigeons: le mouvement de défense des entrepreneurs français*

    Face au projet de Loi de Finances 2013 du gouvernement, des milliers d'entrepreneurs se mobilisent pour que l'entrepreneuriat en France puisse continuer à exister...

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

    https://twitter.com/MorganeBravo

  • *Interview de M. Michel Jonquères, Président MEDEF Val d'Oise*

    Interview de M. Michel Jonquères, 
    Président MEDEF Val d'Oise. 
    Administrateur Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France (CCE).
    Par Morgane BRAVO.


    *BREF APERCU : Université d'été du MEDEF 2012 : Mercredi 29/08*

    *BREF APERCU : Université d'été du MEDEF 2012 : Jeudi 30/08*

    *BREF APERCU : Université d'été du MEDEF 2012...Vendredi 31/08*
     
     
    Best regards,
  • *DESHABILLONS-LES : Etre une femme...en politique...*

    Les femmes représentent aujourd'hui ¼ des parlementaires et la moitié des ministres, mais elles ne sont pas encore tout à fait des politiques comme les autres¿
    Alors, quelles attitudes adoptent-elles quand elles sont au pouvoir?

    Se distinguent-elles des hommes dans leur communication, leur manière de parler d'elles et de faire de la politique ?
    Et la nouvelle génération se démarque-t-elle et si oui, comment, de la précédente ?
    Pour répondre à ces questions, et pour déshabiller, en tout bien tout honneur, Aurélie, Najat mais aussi Nathalie et Roselyne, 4 invités...

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *DESHABILLONS-LES : Duels fratricides...*

    Au terme d'un an, quasiment, de campagne, le Parti Socialiste détient tous les leviers du pouvoir, mais les dernières étapes ont fait des blessés, parfois même des blessés graves, lors d'une série de duels fratricides¿
    Alors, quelle a été la stratégie des dirigeants socialistes face à ces premiers couacs, depuis l'élection de François Hollande ?
    Comment-ont-ils géré le grand retour de la vie privée sur la scène politique, lors du premier duel par tweet interposé ?
    Et avec quelles armes va désormais, se jouer la guerre des chefs le camp d'en face, à l'UMP, où le duel Fillon Copé ne fait que commencer ?
    Pour répondre à ces questions et pour Déshabiller, en tout bien tout honneur Martine et Jean Marc, Ségolène et Olivier mais aussi François et Jean-François, quatre invités...

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Xavier Bertrand a démenti le fait que les plans sociaux...*

    Bertrand : "Quand va-t-on tordre le coup à cette fable ?"

    Xavier Bertrand a démenti le fait que les plans sociaux auraient été retardés à cause de la présidentielle.

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Fillon : "On est au bord du gouffre"...*

    L'ex-Premier ministre a déploré la fragilisation du couple franco-allemand dans un contexte de crise...

     Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *France: Le nouveau gouvernement de François Hollande...*

    Le nouveau gouvernement de François Hollande, autour de son premier ministre Jean-Marc Ayrault :

    Il y a trente-quatre ministres :


    Voici la liste des membres du gouvernement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, annoncée mercredi par le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas:

     

    MINISTRES

     

    -Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

     

    -Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale

     

    -Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

     

    -Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, des Finances et du commerce extérieur

     

    -Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé

     

    -Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du logement

     

    -Manuel Valls, ministre de l'Intérieur

     

    -Nicole Bricq, ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie

     

    -Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif

     

    -Michel Sapin, ministre du Travail, de l'emploi et du dialogue social

     

    -Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

     

    -Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la communication

     

    -Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche

     

    -Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement

     

    -Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de l'agroalimentaire

     

    -Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

     

    -Victorin Lurel, ministre des Outremer

     

    -Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

     

    MINISTRES DELEGUES

     

    -Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, des finances et du commerce extérieur, chargé du Budget

     

    -George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l'Education nationale, chargée de la Réussite éducative

     

    -Alain Vidalies, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement

     

    -Delphine Batho, ministre déléguée auprès de la Garde des Sceaux ministre de la Justice

     

    -François Lamy, ministre délégué auprès de la ministre de l'Egalité des territoires et du logement, chargé de la Ville

     

    -Bernard Cazeneuve, ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes

     

    -Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de la dépendance

     

    -Sylvia Pinel, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée de l'Artisanat, du commerce et du tourisme

     

    -Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, des finances et du commerce extérieur, chargé de l'Economie sociale et solidaire

     

    -Dominique Bertinotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée de la Famille

     

    -Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée des Personnes handicapées

     

    -Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

     

    -Yamina Benguigui, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger et de la francophonie

     

    -Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès de la ministre de l'Ecologie et du développement durable, chargé des Transports et de l'économie maritime

     

    -Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des PME, de l'innovation et de l'économie numérique

     

    -Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants.

     

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO 

     http://twitter.com/#!/MorganeBravo

    https://twitter.com/#!/EcologieI

  • *Le nouveau président français : "Amours, mariages et politique »*

     Le nouveau président français uniquement sous l'angle

    "Amours, mariages et politique" NBC

    LA SUITE :

    http://video.msnbc.msn.com/nightly-news/47437785#47433828

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO


  • *François Hollande, une investiture anti-Sarkozy...Christophe Barbier*

     La passation de pouvoir a eu lieu, et François Hollande est officiellement président de la République. Il a voulu une cérémonie grave et raide, le contraire de celle de son prédécesseur en 2007. L'édito vidéo de Christophe Barbier.

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Ce qui attend François Hollande...*

     La petite victoire de François Hollande change beaucoup de choses mais pas l'essentiel.

    Les échéances à venir risquent de compliquer sa tâche.

    L'édito de Christophe Barbier.

    François Hollande a gagné l'élection présidentielle, un socialiste entre à l'Elysée, doit nommer un Premier ministre socialiste et formera bientôt un gouvernement socialiste.

    Mais la victoire reste petite, la droite n'est pas écrabouillée et plusieurs embûches attendent le nouveau président de la République....

    A SUIVRE...!

    Bien à vous,

     
     
  • *Les socialistes sont sectaires : Fillon à Nantes...*


    Les socialistes sont sectaires, Fillon à Nantes François Fillon rappelle que pendant 5 ans les socialistes n'ont pas eu le sens de l'intérêt général et dénonce un parti qui n'a jamais osé réformer mais qui a toujours eu l'indécence de manifester contre ceux qui réforment, lors d'une réunion publique à Nantes le 2 mai 2012.

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

  • *Les politiques et l’argent...France*


    Déshabillons-les, les politiques et l'argent En voyage officiel, Nicolas Sarkozy paierait lui-même son dentifrice... Comme quoi, il gère l'argent public avec le même soin que la ménagère la plus tatillonne. Rien à voir avec le bling bling qu'on lui a tant reproché¿ Alors, quel rapport entretient Nicolas Sarkozy avec l'argent ? Est-il conforme à ses positions politiques ? Et qu'en est-il de ses principaux adversaires, notamment de François Hollande, le candidat socialiste ?

    Pour répondre à ces questions et pour déshabiller, en tout bien tout honneur, Nicolas, François, Jean-Luc et les autres, quatre invités :

    Avec :

    Janine MOSSUZ-LAVAU, Politologue - CEVIPOF (Sciences Po)

    Stéphane ROZÈS, Politologue - Agence CAP

    Jean-Pierre WINTER, Psychanalyste et Philosophe

    Denis BERTRAND, Sémiologue - Paris VIII

    Hélène RISSER, Public Sénat

     Bien à vous,

  • *Présidentielle : le message de Jean d’Ormesson aux indécis...*

    "Il y a des personnalités qui échangent leur soutien politique contre les bénéfices réels ou supposés qu’ils en attendent. Il y en a d’autres qui s’engagent uniquement par conviction : Jean d’Ormesson est de ceux-là. Mais la conviction – aussi affirmée soit-elle – de l’homme de lettres, ne suffit pas à décrire sa démarche. Le message que Jean d’Ormesson adresse aux indécis fait preuve d’une hauteur de vue et d’un sens de l’intérêt général peu communs à quelques jours du premier tour. Peu importe le résultat pour Jean d’Ormesson: on vote pour l’idée qu’on se fait de la France, pas pour défendre des intérêts personnels ou collectifs. Il faut donc voter".

     

    JDoUnknown.jpg

    “La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d’être éclatante. Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste. La question n’est pas de savoir qui l’emportera en mai 2012. On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn. On a pu croire que ce serait Mme Aubry. On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen. Il n’est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu’à se persuader de leur chance de l’emporter. Tout sauf Sarkozy. N’importe qui sauf Sarkozy. Ce sera M. Hollande. François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel. Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique. Il est mondialement connu en Corrèze. Ce n’est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires. Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe. Par temps calme et sans nuages. Il n’est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut. C’est une espèce d’entre-deux : un pis-aller historique. Ce n’est pas Mitterrand : ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n’est pas Jaurès ni Léon Blum : c’est Albert Lebrun. Ce n’est pas Clemenceau : c’est Deschanel. Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l’élire à l’Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête. C’est vrai : Sarkozy en a trop fait. Hollande, c’est l’inverse. Car n’avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n’est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République. C’est qu’à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d’être d’accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s’allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s’agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n’a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie). Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner. Aussi n’est-ce pas dans la perspective de l’élection de 2012 que je me situe. C’est avec le souci du jugement de l’histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d’erreurs. À voir comment se présente la campagne d’un Parti socialiste qui semble n’avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu’avec M. Sarkozy. Les déclarations d’intention ne valent rien. Il faut des exemples vivants. M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu’estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre. M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France ? M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu’aucun dirigeant depuis de longues années. Il a pourtant maintenu le pays hors de l’eau au cours d’une des pires crises que nous ayons jamais connues. Il n’est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l’Europe et l’euro. Pour affronter le jugement de l’histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu’à l’absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon. Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités. Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l’idée d’être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin. Je veux bien croire -je n’en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé. J’imagine très bien l’explosion d’enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l’élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée. Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015.”

    Jean d’Ormesson

    http://cyrilleemery.wordpress.com/2012/04/19/presidentielle-le-message-de-jean-dormesson-aux-indecis/

     

    Morgane BRAVO,

    Pourquoi je vote Nicolas SARKOZY : Nous sommes au XXIe Siècle ...@NicolasSarkozy incarne cette espérance à laquelle nous ne devons pas renoncer...

    Une « France forte », une « Europe forte » !

    Votre participation est essentielle!

    Il faut voter!

    http://nicolasarkozy2012.blogspot.fr

     

    Bien à vous,

    Morgane BRAVO

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu