Avertir le modérateur

***«L'identité européenne reste à inventer»...***

p-002746-00-10.jpg

***INTERVIEW - Pour Céline Belot, chercheuse au CNRS* spécialisée dans le processus de légitimation de l'UE, la question du sentiment d'appartenance à l'Union européenne est très récente et se heurte aux identités nationales.

Lefigaro.fr - Les Européens ont voté pour élire leurs députés au Parlement européen en juin dernier, et l'on a, une fois de plus, constaté que les débats portaient principalement sur des questions de politique nationale. Pourquoi est-il si difficile de faire campagne sur des enjeux européens ?

CELINE BELOT - Le débat sur le projet politique européen n'existe pas car il n'est pas voulu par les forces politiques nationales, qui y voient un risque de clivage interne. En France notamment, le souvenir des déchirements du PS sur la Constitution européenne en 2005 reste très vif. Ni la droite ni la gauche ne veulent se risquer à rouvrir la boîte de Pandore. Et il en va de même dans tous les pays d'Europe de l'Ouest, où les systèmes de parti sont assez stabilisés : personne n'a intérêt à se saisir du problème. Ajoutons à cela un autre obstacle non négligeable à la création d'un véritable espace public européen : nous, Européens, ne parlons pas tous la même langue, ne lisons pas les mêmes journaux ni ne regardons les mêmes chaînes de télévision !

LA SUITE : *«L'identité européenne reste à inventer»...*

Bien à vous,

 

Morgane BRAVO

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu